Bienvenue aux gilets jaunes

Ce site est ouvert  à tous ceux qui veulent résister à la dictature insidieuse qui se met progressivement en place et qui ont envie d’une véritable démocratie (qui ne peut être que directe, la dite « démocratie représentative » est en réalité une « dictature élective »), qui soit aussi sociale et solidaire, respectueuse de la vie en général et de notre environnement.

Il me semble que c’est cela qui est au cœur des revendications des gilets jaunes. Je suis donc moi-même un gilet jaune depuis 1968 car, contrairement à beaucoup, je n’ai jamais renoncé aux idéaux qui sous-tendaient ce mouvement. 1968 a été un échec (sinon nous n’en serions pas là) car, après une courte embellie, le système s’est petit à petit refermé pour arriver à une perte de liberté bien pire qu’à cette époque.

Il ne faut donc pas se contenter de revendications salariales difficilement accordées et vite récupérées, c’est tout ce système oppressif qu’il faut changer. Et, pour le changer, il faut d’abord comprendre comment il fonctionne.

Ce système dépasse largement M. Macron : celui-ci n’est qu’un petit soldat au service de plus puissants que lui. Comme ses prédécesseurs, sa mission est de détruire l’état social, accroître les lois répressives, préparer la disparition de la nation France en vendant ses industries, en signant le pacte de Marrakech pour faire rentrer beaucoup d’immigrés et lui faire perdre son identité, en signant le traité d’Aix la Chapelle avec l’Allemagne pour lui offrir ce qu’il reste de la France et préparer la formation d’euro régions plus facilement gérables par un gouvernement mondial .

Tout le monde se rend compte qu’il est au service des riches et ce n’est pas la peine de lui demander de changer de cap : il ne le peut pas, ses commanditaires lui feraient chèrement payer son abandon. Il est soumis politiquement et économiquement à l’UE, elle-même soumise aux grosses multinationales, elles-mêmes soumises à ceux qui les financent : les grands banquiers. Et à leur tête, on trouve la dynastie Rothschild dont la fortune, évaluée à plusieurs centaines de milliards de milliards, leur permet de s’acheter le monde entier, y compris les médias et les gouvernements avec leurs services secrets et leurs armées.

Nous ne pouvons pas lutter contre cette oligarchie en nous battant contre des CRS qui ne sont que leurs boucliers utilisables en dernier recours. Ils ont des armes beaucoup plus puissantes qui seront toujours là, même si nous obtenons la destitution de Macron, et dont nous devons nous protéger :

_La possession des médias qui leur permet de manipuler l’information pour que la majorité de la population se croie encore en démocratie. Internet et les réseaux sociaux ont ouvert une brèche que nous ne devons pas laisser se refermer.

_La perversion du système monétaire pour que l’argent aille automatiquement des plus pauvres vers les plus riches et endette irrémédiablement les états. Le système capitaliste est par nature injuste et anti-démocratique, je le savais depuis longtemps, mais j’ai découvert assez récemment l’énormité de l’arnaque qui met les états et les peuples sous la domination des banquiers. Vous trouverez de nombreux articles sur ce site sur cette question, par exemple « l’arnaque de la monnaie dette »

_Une constitution écrite par eux et pour eux qui ne donne aucun pouvoir réel au peuple.

C’est sur ces 3 axes que nous devons non seulement organiser la résistance mais contre-attaquer.

Pour le premier, ceux qui s’informent sur internet, sont sur VK ou ici ont commencé la résistance. Pour contre attaquer nous devons continuer à informer les autres en parlant, en affichant, en portant un gilet jaune partout, pas seulement dans des manifestations de groupe.

Pour le deuxième, une fois qu’on a compris l’arnaque, on peut trouver des systèmes monétaires démocratiques (comme « la monnaie citoyenne ») et s’en servir entre nous : cela existe déjà dans les SEL et monnaies locales. Ces systèmes augmentent notre pouvoir d’achat et permettraient de vivre dans l’abondance, sans taxes ni impôts s’ils étaient appliqués à l’échelon national.

Pour le troisième point, il est absolument nécessaire que ce soit nous qui écrivions la prochaine constitution ; demander le RIC ne suffit pas, cette constitution soumise aux règles de l’UE le dénaturerait complètement. J’en propose une sur laquelle vous pouvez mettre des commentaires que j’intègrerais. Il y a d’autres sites qui le font, celui d’Etienne Chouard ou « J’écrislaconstitution »

Mais, avant d’appliquer cela à la nation, ce qui va demander du temps, et pour que le mouvement ne s’éteigne pas, j’ai une proposition applicable immédiatement qui permettrait d’inscrire le mouvement dans la durée sans aller se geler les week-ends sur les ronds-points : créer une association loi de 1901 porteuse de l’essentiel de nos revendications (par exemple « association pour la promotion d’une démocratie directe, sociale et solidaire ») qui commencerait à appliquer en interne le système monétaire et la constitution que nous voudrions voir appliquer sur le plan national : cela serait légal, donnerait une image positive du mouvement susceptible de rallier les indécis, et, surtout, serait une action de résistance efficace qui ferait vivre le mouvement. En attendant que la constitution soit écrite, j’ai rédigé une « charte constitutionnelle, sorte de résumé de ce que devra être la constitution, qui pourrait permettre de démarrer en l’adaptant au projet associatif. (voir article suivant)

Tout cela peut se mettre en place très rapidement, on peut créer une telle association sans président, avec juste un collectif d’animation, qui fonctionne en démocratie directe. Si vous êtes intéressés, merci d’en faire part dans les commentaires du site.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *