Charte constitutionnelle

 

Notre nation a pour but la satisfaction des besoins matériels et immatériels de ses membres et la recherche du bonheur. Elle respecte la vie sous toutes ses formes et ne l’ôte que dans la stricte nécessité vitale ou alimentaire en veillant à ne jamais détruire une espèce entière. La vie humaine ne peut être amputée qu’en cas de légitime défense, lorsqu’aucune autre solution n’est possible.

Notre organisation sociale est

_ démocratique : toute personne exerçant un pouvoir de quelque nature que ce soit sur d’autres doit être mandatée et révocable par la majorité de ceux sur qui ce pouvoir s’exerce, même en cours de mandat si elle ne le respecte pas. Nul ne peut avoir un pouvoir lui permettant d’agir contre l’avis de la majorité.

_ laïque : toutes les religions sont autorisées dans la mesure où elles ne s’opposent pas à cette charte.

_respectueuse de la liberté de chacun dans la mesure où celle-ci ne porte pas atteinte à la liberté des autres. Les lois doivent être approuvées par la majorité des citoyens. Nul ne peut être condamné pour avoir dénoncé des agissements contraires à l’intérêt collectif.

_solidaire : elle vise à aider ceux qui se trouvent en difficulté.

La création de la monnaie qui sert à nos échanges est un service public gratuit destiné à mesurer positivement les richesses données. Cette valeur doit rester stable avant d’être dépensée, ce qui interdit la spéculation et les prêts avec un intérêt supérieur à l’inflation. La création monétaire privée ou de dettes est interdite.

La valeur des échanges est déterminée librement par les protagonistes sans taxes ni impôts. Les taxes ne concernent que les produits dont on veut limiter la consommation. Les impôts ne concernent que ceux dont le revenu dépasse le revenu maximum autorisé. Ces taxes, ce Revenu Maximum Autorisé ainsi que le salaire de ceux qui travaillent pour la collectivité sont votées par l’ensemble des citoyens.

Cette charte est irrévocable et s’impose à toute constitution présente et à venir, à tout traité passé, présent et à venir. Son application est sous le contrôle d’un conseil constitutionnel composé de représentants élus ou tirés au sort de toutes les professions ou catégories sociales. Le pouvoir de ce conseil est supérieur à tous les autres mais soumis comme tous les autres au Référendum d’Initiative Citoyenne.

Article premier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *