Daesh

 

Les attentats que commet Daesh sont atroces, incompréhensibles pour ceux qui recherchent les plaisirs de la vie, l’oeuvre de désespérés qui se détruisent en même temps qu’ils détruisent les autres.

En cherchant à comprendre, ne nous égarons pas en devenant islamophobe: la religion islamique n’est qu’un habillage, Daesh est dirigé par des fascistes qui se servent de la religion comme alibi pour assouvir leur soif de pouvoir et de destruction (comme d’autres se sont servi du nationalisme) et qui jouent de l’endoctrinement et de la menace pour faire agir à leur place des rejetés de la société.

Ne négligeons pas non plus la responsabilité du capitalisme financier dans la genèse et l’existence actuelle de Daesh : c’est parce que des capitalistes attirés par le pétrole sont venus semer le chaos en Irak en méprisant la population, tuant des civils par milliers, que la haine de l’occident a permis des ralliements aux fanatiques de Daesh. Ce sont les armes qu’ils y ont abandonnées et que, de toute façon, ils vendent partout dans le monde, qui arment Daesh. C’est l’argent du pétrole que ces mêmes capitalistes achètent quand même qui finance Daesh. C’est à cause du désespoir de ceux que ce capitalisme laisse sur la touche dans des ghettos que Daesh peut recruter même en France.

De même que la pourriture se développe sur des plantes malades, le fascisme se développe toujours sur des crises économiques et humanitaires engendrées par le capitalisme.

Et il n’y a pas le bien d’un côté et le mal de l’autre : le capitalisme financier est aussi un terrorisme, mais à visage masqué, qui a déjà tué des milliers de personnes pour assouvir sa soif de puissance et de profits ; Et il ne se contente pas de tuer des milliers d’innocents dans des guerres pour le profit, il opprime et massacre aussi dans sa propre population,  pour justifier la guerre et faire passer des lois liberticides lui permettant ensuite, grâce à des définitions assez vagues de « terroriste »de juguler ses opposants. (que ceux qui croient encore aux invraisemblances de la version officielle se renseignent davantage sur ce qui s’est réellement passé un certain 11 septembre).(plus d’infos sur www.democratie-sociale.fr  et sur reopen911 )

Cela ne semble pas le cas pour les attentats de Paris et ce qui précède ne vise absolument pas à excuser Daesh mais à dévoiler l’hypocrisie des dirigeants  qui se servent de la peur du feu qu’ils ont eux-mêmes allumé pour se présenter en pompiers défenseurs du peuple. Et les banques qui gouvernent le monde ( à cause de la complicité des politiques et de l’absurdité du système économique) s’accommodent mieux des régimes despotiques que des démocraties: elles ont financé Hitler, elles pourraient arrêter de financer Daesh si elles le voulaient (voir le blog de Lucie Couvreur).

La France paye aussi son alignement inconditionnel sur les USA et Mr Hollande s’est peut-être lancé à la légère dans une demi-guerre contre Daesh, l’attaquant sans vouloir le détruire sur le territoire qu’il occupe, sans chercher d’abord des solutions politiques, sans en mesurer les conséquences et surtout sans avoir consulté sa population auparavant.

« autopsie d’un monstre » sur France Inter

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *