Le CO2 responsable du réchauffement climatique ?

          

On nous présente le GIEC comme un organisme regroupant les meilleurs scientifiques mondiaux dont les conclusions sont par conséquent sans appel : si nous ne réduisons pas drastiquement notre production de CO2, les températures vont grimper dans des proportions dramatiques !

Or il faut savoir que le GIEC est un organisme politique créé par Mme Tatcher dans son combat contre les mineurs, qui finance uniquement les chercheurs étudiant l’influence du CO2, et qui fait ensuite une synthèse personnelle de ces travaux en les falsifiant pour les rendre plus dramatiques. « Les partisans de la thèse du réchauffement climatique causé par l’homme ont subi un coup dur en 2010 lorsqu’il a été découvert que leurs principaux chercheurs, comme l’East Anglia University’s Climate Research Unit et l’Intergovernmental Panel on Climate Change [et le GIEC lui-même], s’étaient livrés à une manipulation généralisée des données, livrant des modèles climatiques erronés, falsifiant les sources et supprimant des découvertes dissidentes ».(Patrick Moore, co-fondateur de GreenPeace)

Il faut savoir que le pourcentage de CO2 dans l’atmosphère est de 0,03%, qu’il risque tout au plus d’atteindre 0,04% et que son effet de serre est 10 fois moins important que la vapeur d’eau : or le GIEC n’a pas étudié l’influence des nuages naturels et encore moins des nuages artificiels créés par la « géoingienerie », nom pseudo scientifique donné aux « chemtrails », épandages chimiques permettant aux militaires de l’OTAN de contrôler le climat à des fins guerrières.

De très nombreux scientifiques, dont certains d’ailleurs ont démissionné du GIEC, ont montré :

_ que les prévisions du GIEC se basent sur « un modèle climatique » qui s’est avéré complètement faux sur les 10 dernières années.(les modèles donnent des résultats très différents suivant les variables que l’on y introduit, et il y a en a un grand nombre) .

_Les carottages fait dans les calottes glacières ont montré que les variations de CO2 ont toujours suivi les variations de température et ne les ont jamais précédées.

_Il y a eu des périodes plus chaudes qu’actuellement qui ont été bénéfiques pour l’humanité.

_Il n’y a pas de corrélation entre la courbe des températures et le pourcentage de CO2 ; par contre, il y a une corrélation très forte entre la courbe des températures et l’activité du soleil (ce qui ne parait pas stupide et pourtant le GIEC a omis de l’étudier).

D’où la question que l’on peut se poser : est-ce que tout cet enfumage médiatique ne serait pas pour nous faire peur et nous faire accepter à la fois des taxes supplémentaires et la réalité des chemtrails que l’on nous cache depuis des dizaines d’années (mais actuellement, il faut vraiment se voiler la face et l’esprit pour ne pas les voir)

Et le dérèglement climatique que l’on constate réellement ne serait-il pas aussi lié à l’action des militaires sur le climat ?

Le CO2 joue exactement le rôle de bouc émissaire: au lieu de se révolter contre un système capitaliste néo-libéral qui détruit la planète et les politiques qui le perpétuent, les populations sont invités à se battre contre les émissions de CO2 avec l’aide des politiques, sans changer le système.

Quelques liens pour préciser les infos:

conférence de François Gervais

Etienne Vernaz

Istvan Marco

Planète

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *