Bonne année aux gilets jaunes

Gj contre GB: comment continuer le combat en 2019 ?

Il faut d’abord se rendre compte que ce n’est pas contre Macron que nous luttons mais contre tout un système dans lequel Macron n’est qu’un pion qui sera remplacé par un autre pion si nous le destituons (à noter que nous pourrions le faire légalement puisqu’il cumule au moins 12 violations de la constitution ; les députés pourraient le faire mais un seul s’est porté volontaire : quels sont les imbéciles qui ont voté pour des députés LREM après l’élection de Macron ?).

Ceux qui contrôlent le système se cachent mais leur pouvoir est énorme au point qu’ils envisagent de gouverner le monde entier : ils ont truqué le système monétaire mondial, ce qui leur permet de disposer de tout l’argent qu’ils veulent pour corrompre toutes les institutions démocratiques, ils ont accès à nos services secrets et contrôlent les principaux médias, ce qui leur permet de nous manipuler émotivement en déformant les informations. Je les ai appelés GB car ils se réunissent régulièrement dans le groupe  dit « Bilderberg »qui comprend des grands banquiers, des grands industriels, des hommes politiques et des représentants des médias.

Tant que les policiers et les militaires leur obéissent, nous ne pourrons rien obtenir par la force car ils n’ont aucune empathie envers nous et disposent d’armes que vous ne soupçonnez même pas, comme par exemple nous bombarder d’ondes électromagnétiques capables de nous tuer ou nous rendre amorphes. Au lieu de nous battre contre les CRS, nous ferions mieux de leur demander de nous rejoindre, ils en ont parfaitement le droit légal car ce gouvernement est illégitime même dans notre constitution actuelle ; ils ne le savent pas, à nous de leur expliquer (bon travail fait là dessus par le CNT).

Si ça ne marche pas, nous avons d’autres moyens de continuer la lutte car c’est nous qui leur donnons leur puissance en travaillant pour eux ou en achetant leurs produits. Une solution applicable immédiatement est de travailler pour nous et de n’acheter qu’à nous, sans utiliser leur fausse monnaie : il suffit de nous constituer en association loi de 1901 et de n’utiliser qu’une monnaie interne facile à mettre en place de façon électronique (les logiciels existent déjà, on paye avec son smartphone). S’il y a dans les gilets jaunes suffisamment de professions pour assurer nos besoins fondamentaux, nous devenons indépendants. (Une monnaie démocratique à un niveau national permettrait un revenu de base et la suppression des taxes et impôts pour la majorité des citoyens).

L’autre action à laquelle nous devons nous atteler est de rédiger nous-mêmes une nouvelle constitution garantissant plus de démocratie et de commencer à l’appliquer entre nous avant de la faire voter par référendum au niveau national. (le RIC maintenant n’est pas suffisant pour rétablir la démocratie car il serait contrarié par trop de dispositions de la constitution actuelle qui a placé les traités européens au-dessus de nos lois).

Tout cela en préparant la sortie de l’UE qui est une étape indispensable avant de retrouver notre indépendance nationale : nous pouvons le faire légalement et pacifiquement en votant désormais pour M. Asselineau qui est, à sa façon un gilet jaune depuis plus de 10 ans : c’est sa révolte contre le système actuel qui l’a conduit à créer un parti de rassemblement populaire autour de la sortie de l’UE, indépendamment des opinions politiques. Son rôle est uniquement de rendre à la France sa démocratie et le RIC fait partie de son programme.

Ceux qui ne se contentent pas d’approuver mais veulent mettre en acte les propositions précédentes peuvent s’inscrire en mettant un commentaire sur notre site.

Cette année va être importante, ils nous prédisent crise financière et guerres civiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *