Préambule

 

La présente constitution s’impose à tous les citoyens français : c’est une constitution écrite par le peuple pour le peuple afin de concrétiser la notion de démocratie. La démocratie parfaite serait celle où chaque citoyen pourrait participer aux décisions qui le concerne, choisir et révoquer tous ceux qui ont pouvoir sur lui.

Sans atteindre la perfection, cette constitution vise à éviter que trop de pouvoirs soient réunis sur trop peu de personnes et à placer sous contrôles citoyens indépendants les 5 pouvoirs fondamentaux : le pouvoir judiciaire, le pouvoir  législatif, le pouvoir exécutif, le pouvoir monétaire et le pouvoir informatif.

Les postes de pouvoir  sont accessibles de plusieurs façons :

_par élection quand les candidats sont connus des électeurs, désignés par eux, et que ceux-ci sont en mesure de contrôler l’action des élus. (Par exemple maires des petites communes). Les candidats sont désignés et ne peuvent faire campagne pour eux-mêmes.

_Par élection ou tirage au sort de candidats présélectionnés pour leur compétence.

_Par tirage au sort quand le poste ne demande pas des compétences professionnelles particulières: chambre des députés, conseil des sages.

Les élections se font toujours avec mandat impératif avec possibilité de révocation en cours de mandat. Les modalités de l’élection doivent permettre de choisir le candidat le plus consensuel et non seulement entre les 2 premiers du premier tour. Le contrôle des citoyens s’exerce par la capacité de choisir les candidats, de voter pour le candidat de leur choix et par le référendum d’initiative populaire qui peut proposer ou abroger des lois et abréger des mandats non respectés.

Cette constitution ne peut être modifiée que dans un sens plus démocratique uniquement par référendum national.

 

Article 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *