Comprendre le système économique sans être économiste

      Tout système économique est lié à l’utilisation d’une monnaie.

Nous croyons tout savoir sur la monnaie car nous la manipulons tous les jours mais savons-nous comment elle est créée ? Par la banque centrale ? Ou par un faux monnayeur ?

Quelle est la différence entre un faux monnayeur et un vrai monnayeur ?

_Le faux monnayeur fabrique de la monnaie qui ne correspond à aucune richesse vendue.

_Le faux monnayeur fabrique des billets qui ne sont pas légaux.

2 définitions différentes qui ne sont pas équivalentes et que l’on peut donc réunir en une seule phrase : le faux monnayeur fabrique de la monnaie non légale qui ne correspond à aucune richesse vendue.

Par opposition, le vrai monnayeur fabrique des billets légaux qui correspondent à une richesse vendue.

Et bien, maintenant, on ne doit plus dire faux monnayeur mais banquier : tous les banquiers, en effet, fabriquent de la fausse monnaie quand ils vous font un prêt, simplement en tapant des chiffres sur leur clavier d’ordinateur ; et ils n’ont même pas l’équivalent en monnaie de banque centrale : ils ont une petite réserve de billets et peuvent vous en donner au distributeur à condition que vous n’en demandiez pas trop, pas plus de 5%. Si le banquier fait faillite, vous ne pouvez même pas réclamer votre argent car il n’existe pas en monnaie de banque centrale.

Mais il y a pire : même la banque centrale peut être qualifiée de fausse monnayeuse : elle fabrique de la monnaie légale certes, elle est seule habilitée à imprimer des billets, mais l’argent qu’elle fabrique ne correspond à aucune richesse réelle créée et vendue par elle : ce serait vrai seulement si elle donnait cet argent créé à quelqu’un qui vient de vendre une richesse. Or, elle ne donne rien, elle prête, on doit le lui rendre avec les intérêts en plus.

Mais, comme l’argent des intérêts n’a pas été créé, il est impossible de rembourser les intérêts, sauf si on emprunte encore, mais cela va générer de nouveaux intérêts qu’il sera encore plus difficile de rembourser : vous avez là l’explication de la nécessité d’une croissance constante et de l’augmentation exponentielle de notre dette. (voir le chapitre « comment créer un système monétaire »)

Vous pensez à ce stade qu’il n’est pas possible qu’un système aussi absurde et malhonnête ait été mis en place par nos élus, qu’il y a toute une science économiste qui ne dit pas cela, qu’il est impossible que tous se trompent !

_Tous ne se trompent pas : Maurice Allais, prix Nobel d’économie, l’a dit en son temps, mais ses propos ont été étouffés : c’est seulement vous qu’on trompe.

_Les économistes nous abreuvent de formules mathématiques pour essayer de trouver des lois dans un système totalement dérégulé qui peut s’emballer dans l’inflation boursière ou dans des crashs simplement par réaction en chaine à partir de menus indices. (La seule théorie mathématique qui pourrait s’appliquer est la bien nommée théorie du chaos). Ce n’est pas une science mais une idéologie qui cherche juste des arguments pour justifier le système néo-libéral mais n’étudie jamais les conséquences sur le système de la façon dont est créée cette monnaie. Pour bien comprendre ce point, voir le chapitre « comment créer une monnaie dans une société où elle n’existe pas encore ».

_On ne vous le dit pas de cette façon et ce n’est pas un secret  mais on le présente comme une évidence (les plus gros secrets ne sont pas ceux que l’on cache). Et, si on ne vous dit pas que votre billet est faux, et si  vous trouvez quelqu’un d’autre qui l’accepte, les transactions se font comme si c’étaient de la monnaie pleine ; la valeur propre d’une monnaie n’a aucune importance, un système monétaire fonctionne surtout sur la confiance.

_L’escroquerie est masqué dans un fonctionnement fractionné hérité du temps où la monnaie était basée sur l’or, où chaque acteur ne se rend pas forcément compte du fonctionnement global.(Pour ceux que cela intéresse, de nombreuses vidéos expliquent cela).

_Beaucoup de politiques ne comprennent rien à l’économie et font confiance aux « économistes » ; les autres profitent du système car les banquiers font leur fortune personnelle et payent leurs campagnes électorales.

Mais il y a quand même des conséquences : le banquier, surtout celui de la banque centrale lorsqu’elle est privée, qui peut créer autant de monnaie qu’il veut, s’acheter tout ce qu’il veut, prêter à qui il veut, au taux qu’il veut, qui peut se permettre d’endetter les états et de leur imposer l’austérité, a tendance à se prendre pour Dieu et à vouloir imposer ses volontés au monde entier grâce à ce qu’on a appelé « la mondialisation » (voir le chapitre « explication de la « crise »)

Tout cela ne nous arrive pas par hasard : les banquiers préparent leur coup d’état depuis des siècles.(voir le chapitre « histoire »)

L’heure est grave : la mondialisation du système néo-libéral cache une dictature des puissances d’argent avec à leur tête les quelques banquiers qui possèdent presque toutes les banques centrales de la planète.

Mais il est encore possible d’en sortir en reprenant le contrôle de nos banques centrales : la mise en place d’un système monétaire démocratique éradiquerait la misère, permettrait de prendre soin de nous et de la planète (voir : « un autre monde est possible »)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *