Théorie du complot

Accuser quelqu’un de croire à une théorie du complot, c’est l’accuser d’abord de croire à une théorie, c’est à dire à une élucubration de l’esprit sans rapport avec la réalité, et par conséquent d’ être un esprit faible qui se fait manipuler. Cela ferme généralement la discussion et évite de considérer les arguments.

Or les théories sont certes des élucubrations de l’esprit mais elles nous servent à expliquer les phénomènes qui nous entourent et à prévoir leur évolution. Une théorie est réputée vraie si elle explique tous les phénomènes de son champ d’application et fausse si un seul phénomène lui échappe: c’est ainsi que des théories que l’on a cru vraies pendant un certain temps se sont révélées fausses lorsqu’on a découvert des phénomènes qu’elles n’expliquaient pas et qu’il a fallu en inventer de nouvelles plus complètes: il y a eu par exemple la théorie de la terre plate, puis celle de la terre ronde avec le soleil qui lui tournait autour, puis celle où la terre tournait autour du soleil, puis la théorie newtonienne, puis la théorie de la relativité, nous en sommes à la théorie quantique et ce n’est certainement pas fini.

D’autre part, le fait qu’il puisse y avoir complot, c’est à dire que des puissants agissent dans l’ombre pour conserver ou accroître leur pouvoir au détriment de l’intérêt général, n’est pas quelque chose d’impossible: l’Histoire regorge de ce genre d’histoires.

Les théories du complot ne sont donc pas à rejeter à priori mais demandent à être examinées objectivement pour voir si elles expliquent plus de phénomènes que les autres. Il court bien sûr beaucoup de théories farfelues sur internet qui ne reposent sur aucune preuve sérieuse mais, en ce qui concerne les évènements du 11 septembre 2001, il faut reconnaître que la théorie qui implique le FBI et la haute administration américaine dans la destruction des tours jumelles est beaucoup plus crédible que la version officielle car elle explique tout un ensemble de faits prouvés que la théorie officielle n’explique pas quand celle-ci ne se montre pas  manifestement fausse sur certains points.

Si la théorie du complot ne vous convient pas, essayez d’en trouver une autre qui explique  l’ensemble des faits ci -dessous:

-Les tours se sont écroulées sur elles-mêmes comme dans une destruction contrôlée alors qu’elles avaient une structure en nid d’abeille conçue pour résister à l’impact d’un avion et qu’il est impossible qu’un incendie provoqué par un avion atteigne la température qui puisse faire fondre la structure métallique. Une troisième tour s’est écroulée de la même façon alors qu’elle n’avait été touchée par aucun avion.

-De nombreux témoins (que la commission a refusé d’entendre) ont entendu des explosions venant du sous-sol. On voit sur les vidéos des explosions avoir lieu juste en dessous de la partie qui s’écroule et projeter violemment le métal vers l’extérieur.

-On a retrouvé dans les poussières des traces de thermate, puissant explosif utilisé par les seuls militaires et capable, lui, de faire fondre instantanément l’acier.

-Il est impossible qu’un avion qui s’écrase sur un immeuble disparaisse immédiatement dans celui-ci sans se casser comme le deuxième avion l’a fait : était-ce un hologramme ? ou un montage cinématographique ?

-Aucun avion ne s’est écrasé sur le pentagone : on voit sur les photos que la pelouse est intacte et qu’il n’y a aucun débris d’avion. Or, il est impossible qu’un Boeing disparaisse sans laisser de traces dans un trou de 5m de diamètre.

-Le Pentagone est ultra protégé avec des missiles qui se déclenchent automatiquement à l’approche d’un avion sauf s’il s’agit d’un avion militaire. La manœuvre pour y arriver n’est réalisable que par un excellent pilote et les supposés pirates ne l’étaient pas.

-Pourquoi des avions détournés ont-ils pu voler 90mn sans être interceptés alors que la défense aérienne est très efficace ? La plupart des avions de chasse étaient occupés ce jour-là à des manœuvres anticipées et les officiers importants absents ou remplacés par des néophytes inexpérimentés. Pour les 4 avions qui restaient, la procédure d’interception avait été changée 2 mois auparavant : au lieu d’être à l’initiative du pilote en cas de danger, il fallait demander au préalable l’autorisation au Pentagone. Or, ce matin-là, Donald Rumsfeld au Pentagone ne répondait pas.

-Tous les militaires qui ont failli à leur mission ce jour-là, au lieu d’être réprimandés, ont été promus.

-Des familles ont reçu des appels de passagers : or, à cette époque, les portables ne pouvaient pas émettre d’un avion.

-Malgré ses énormes moyens, le FBI n’a jamais apporté la preuve de la culpabilité de Ben Laden et de ce fait, celui-ci n’a jamais été poursuivi par la justice. Ben Laden n’a jamais revendiqué l’attentat alors qu’il aurait pu en tirer gloire (les vidéos trouvées après coup sont manifestement truquées). Il a été assassiné alors qu’il n’était pas armé et sans procès où il aurait pu parler.

-Al Quaïda a été créé en 1989 par la CIA : c’est une liste de participants à la guerre d’Afghanistan, formés et embauchés par la CIA (sous couvert d’une société privée), utilisés dans le conflit en Bosnie et toujours payés par le CIA en 2001. C’est la CIA qui en a fait entrer plusieurs aux USA peu de temps avant le 11 septembre, alors que leurs papiers n’étaient pas conformes. Ils n’ont pas été discrets et ont passé leur temps à se faire remarquer en prenant des cours d’aviation (sans grand résultat, Mohamed Atta n’arrivant pas à faire décoller un petit avion). Ils figurent dans la liste des passagers publiée par la CIA ( malgré le nombre de caméras de surveillance, aucune photo de leur embarquement) mais cette liste est fantaisiste, plusieurs ayant fait savoir par la suite qu’ils n’y étaient pas. Les compagnies d’aviation n’ont fourni aucune liste de passagers.

-Un individu dangereux, par contre, Moussaoui, qui voulait apprendre à décoller mais pas atterrir, avait été signalé aux autorités, sans suite.

_Des agents de la CIA ont révélé avoir été prévenus des mois avant de l’imminence de cet attentat.

-la commission d’enquête a été mise en place tardivement sous la pression populaire, avec peu de moyens et a refusé d’examiner tous les témoignages et les faits qui pouvaient remettre en cause la version officielle.

 

Enfin, comme dans toute enquête criminelle, on peut se demander à qui profite le crime :

-Ben Laden n’en a manifestement pas beaucoup profité

-Ces tours n’étaient plus le joyau de l’Amérique car elles étaient devenues obsolètes et pas rentables : conçues avant l’interdiction de l’amiante, elles en étaient bourrées et le devis pour désamianter s’élevait à des sommes astronomiques, plus cher que d’en reconstruire des neuves. Pourtant, quelques mois avant, un homme d’affaires fortuné, Larry Silverstein, en fit l’acquisition pour plus de  3 milliards et s’empressa de les assurer contre les attentats pour de fortes sommes. Il y installa ses bureaux et y vint régulièrement sauf ce jour-là, « sa femme ayant pris un rendez-vous chez un médecin ». Comme il y  eu 2 avions, il réclama le double à l’assurance (7 milliards). C’est le gouvernement qui interdit à l’assurance de faire une contre-enquête et fixa le montant à verser (4,5 milliards) Non seulement il n’a pas eu à désamianter (c’est la population de New York qui en a respiré les vapeurs), mais il a récupéré plus que sa mise et se retrouve propriétaire d’un terrain constructible qui vaut une fortune.

-Il y a eu en bourse d’immenses spéculations à la baisse juste avant les attentats sur les compagnies aériennes et sur les assurances qui ont généré des milliards de profits. Qui savait ?

-La troisième tour contenait des bureaux du FBI qui enquêtait sur des faillites frauduleuses : dossiers perdus.

-La partie du Pentagone qui a explosé était celle qui enquêtait sur la « disparition » de 2300 milliards de dollars annoncée la veille par Donald Rumsfeld.

-Le choc créé sur la population a permis de déclencher la guerre en Afghanistan et en Irak qui était déjà programmée.

-Il a aussi permis de faire voter une série de lois liberticides qui, sous couvert de s’attaquer aux « terroristes », permet d’emprisonner sans jugement tout citoyen un peu trop critique envers le gouvernement.

 

Notons enfin que l’oligarchie qui dirige de façon secrète les USA est coutumière de ce genre de manipulation : quand il a fallu déclarer la guerre à l’Espagne pour prendre de vitesse les révoltés cubains, un navire Américain a explosé dans le port, tuant tous les marins (mais pas les officiers qui avaient un repas à terre) ; à Pearl Harbour, les chefs des armées et le président Roosevelt étaient prévenus de l’attaque des japonais mais ils n’ont pas avertis les commandants de la base : 3000 morts ont convaincu la population d’entrer en guerre.

 

Cela est tellement épouvantable et tellement contraire à l’image que nous pouvons avoir des USA qu’il serait plus confortable de le nier ; mais plus on se documente, plus on est convaincu de l’implication d’au moins une partie de la CIA et de la haute administration américaine dans ces attentats et cela devrait rafraichir la pseudo-amitié (pour ne pas dire l’allégeance) que nous portons aux dirigeants américains. Le sujet est encore tabou en France mais plus de 50% des américains sont convaincus que le gouvernement leur a menti. Ceux qui veulent en savoir davantage peuvent lire le livre de David Ray Griffin « un autre regard sur le 11 septembre » traduit en Français aux éditions Demi-Lune ou aller voir sur You Tube le site Reopen 911 ou consensus 9/11 ou voir le film de Massico Mazzucco « 11 septembre : le nouveau Pearl Harbor »

 

Un film bien documenté sur les mensonges de la version officielle :

https://youtu.be/VGjFCCCF0AA

Les révélations d’une agent de la CIA qui négociait avec l’Irak :

https://www.youtube.com/watch?v=Vd0vxcARIvs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *